En France, Valve fait évoluer les loot boxes de CS:GO

Valve fait évoluer le système de vente de loot boxes de Counter-Strike: Global Offensive pour les joueurs français... dont l'intérêt est difficilement compréhensible : le joueur peut voir le contenu d'une caisse avant d'acheter... mais doit néanmoins acheter le contenu prévisualisé.

Rencontre

On le sait, depuis maintenant plusieurs mois, les autorités de régulation de nombreux pays s’interrogent sur le régime juridique applicable aux loot boxes et se demandent si la pratique doit être assimilée à un mécanisme de jeu d’argent.
Certains pays ont déjà pris des positions très fermes (comme la Belgique ou la Hollande), certains exploitants de jeu ont déjà fait évoluer leurs pratiques (en adaptant, voire en renonçant aux loot boxes) et d’autres, manifestement, tâtonnent encore. C’est apparemment le cas de Valve, qui annonce faire évoluer le fonctionnement des loot boxes de Counter-Strike: Global Offensive pour les joueurs français... mais d’une façon difficilement compréhensible.

Concrètement, le studio précise que dorénavant, les joueurs français devront passer une loot box au « scanner à rayon-X » avant de l’ouvrir avec une clef. Et le scanner en révèle le contenu – Epic Games a notamment déjà adopté un système similaire dans Fortnite, permettant aux joueurs du Battle Royale de visualiser le contenu d’une box afin de décider en conscience s’ils l’achètent ou non.
Dans le cadre de CSGO, si l'on en croit la note de patch, le joueur visualise bien le contenu de la caisse avant ouverture, mais devra néanmoins nécessairement réclamer l'objet pour sortir la caisse du scanner (et donc l'ouvrir). Et de préciser que le scanner « consomme » la caisse qui est scannée. En d’autres termes, le scanner permet manifestement de visualiser le contenu d’une loot box avant de l’ouvrir, mais il faudra de toute façon utiliser une clef (l'acheter) une fois scannée, que le contenu convienne au joueur ou non.

Non seulement l’intérêt de la mise à jour n’est pas flagrant (faut-il y voir une première étape, avant la mise en place d’un vrai système de prévisualisation ? ou une rédaction ambiguë de la note de patch, pouvant laisser penser que la caisse est soit ouverte et donc achetée, soit refusée et détruite – « consommée » ?), mais on peine à comprendre également pourquoi un tel mécanisme est mis en place maintenant spécifiquement pour les joueurs français – la législation française n’a pas changé récemment en la matière et la récente décision du Tribunal de grande instance de Paris qui condamne Valve ne porte pas sur les loot boxes. En outre, Valve précise que dorénavant, les joueurs français ne pourront plus acheter de loot boxes sur le Steam Community Market, mais pourront toujours en vendre – or la vente de contenu virtuel, qui permet au joueur de générer un gain grâce au contenu aléatoire d'une box, est précisément l'un des critères qui tend à définir ce modèle comme un jeu d'argent (l'aléa permet de générer un gain) et pourrait donc conduire à l'interdiction des loot boxes
De toute évidence, les problématiques soulevées par les loot boxes restent tout aussi nébuleuses pour les autorités de régulation que pour les exploitants de jeux.

Réactions (16)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Counter-Strike: Global Offensive ?

10 aiment, 2 pas.
Note moyenne : (12 évaluations | 0 critique)
5,2 / 10 - Moyen