World War Z est officiellement lancé

Après quelques années de développement, World War Z est officiellement lancé aujourd'hui sur consoles et PC, pour rejouer le scénario du film du même nom et s'essayer à ses modes PvZ et PvPvZ, face à des hordes de centaines de zombies.

Après avoir été annoncé fin 2017, World War Z est officiellement lancé aujourd’hui sur consoles et PC, et invite les amateurs du genre à rejouer les principales étapes du film du même nom – comme le film, la campagne scénarisée du jeu s’articule autour de quatre chapitres principaux (se déroulant à New York, Jérusalem, Moscou et Tokyo), chacun subdivisé en épisodes comme autant de mission que l’on peut jouer dans différents niveaux de difficultés, et conduisant à découvrir les origines de la pandémie zombie qui frappe le globe.

WWZ_Screen_07.jpg

Le joueur incarne donc un survivant et débute son périple en optant pour l’une des six classes disponibles ayant chacune un style spécifique et un rôle à jouer au sein d’un groupe de quatre joueurs – le Slasher combat discrètement au corps à corps, l'Hellraiser est un spécialiste des explosifs, l’Exterminator se focalise sur les DoT, le Gunslinger joue le rôle de tank, le Medic peut prodiguer des soins et le Fixer apparait comme une classe de soutien. Au gré des missions, le joueur accumule de l’expérience, permettant de débloquer des compétences générales ou uniques à sa classe, actives ou passives (à raison d’une trentaine par classe), pour mieux personnaliser son style de jeu – toutes les classes ont des capacités offensives, mais aussi des options de contrôles de foule, appréciables face à des hordes de zombies. La progression passe aussi par l’accumulation de points d’expérience liés à l’arme utilisée par le joueur, afin de la spécialiser et l’améliorer au gré des missions (rajouter une poignée sur une mitrailleuse lourde pour en améliorer la précision, par exemple).
En plus de sa campagne scénarisée, World War Z intègre aussi différents modes de jeu, tantôt PvZ (un groupe de quatre joueurs face à des hordes de zombies), tantôt PvPvZ (deux équipes de quatre joueurs s’affrontent pour atteindre un même objectif dans un environnement peuplé de zombies).

WWZ_Screen_02.jpg

Mais la principale originalité du titre repose évidemment sur ses « hordes » de zombies, comptant chacune des centaines de morts-vivants : pour les générer, le studio Saber Interactive s’appuie sur son moteur interne, le Swarm Engine, et un principe plutôt astucieux.
Le Swarm Engine gère les hordes comme une entité mouvante unique (et non comme un ensemble de centaine de zombies), et les zombies ne sont gérés individuellement que quand ils s’extraient d’une horde. En d’autres termes, la puissance de calcul nécessaire pour gérer ces hordes (donnant le sentiment de centaines de zombies à l’écran) reste relativement modeste, tout en enrichissant le gameplay : ces hordes sont par exemple capables de surmonter les obstacles (grâce à l’empilement de cadavres) pour limiter le nombre de zones sûres, et les zombies sont des créatures à la fois rapides et agiles (bien que fragiles) obligeant les joueurs à se montrer stratégiques et réactifs. Il faudra par exemple utiliser des explosifs pour détruire les amoncellements de morts-vivants, poser des pièges sur le passage des hordes, être capable de cibler une créature spécifique, ou encore compter avec les zombies spéciaux (plus puissants, résistants ou capables d’appeler à l’aide, par exemple).

Pour se forger un avis plus concret sur World War Z, le jeu est donc officiellement disponible à compter d’aujourd’hui, distribué sur PlayStation 4 et Xbox One (pour 39,99€) et en version numérique sur PC via l’Epic Games Store (34,99€).

Réactions (32)


  • En chargement...

Que pensez-vous de World War Z ?

4 aiment, 4 pas.
Note moyenne : (8 évaluations | 0 critique)
5,0 / 10 - Moyen

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.