Critiques et tests RSS

  • 19 mars 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 6 ans.
    5 personnes sur 6 ont trouvé cette critique utile.
    Les points positifs :
    Jeu très dynamique. Les Titans, sauts contre les murs et au-dessus des toits sont sympas.

    Points négatifs :
    - Le son : on dirait un son mono et pas stéréo (quand un joueur situé à notre droite nous tire dessus, le son provient d'en face).
    Il n'y a aucune profondeur de champ : un tir effectué à 20 cm de ton oreille sera au même volume qu'un tir situé à plus de 10m.

    De plus, en mode campagne, on ne peut pas retirer complètement la musique, et il y a une voix-off qui ne s'arrête jamais de parler... résultat : on n'entend pas les bruits de pas, ce qui est dommage puisqu'un ennemi arrivant par derrière peut tuer d'un seul coup.
    Autre erreur technique : il y a un problème d'occultation du son (même après l'avoir correctement réglé dans l'interface) c'est à dire qu'il manque des sons : c'est tout de même dommage de ne pas entendre un gars qui nous tire dessus sous prétexte qu'il est situé à plus de 20 mètres ! Dans ce cas de figure, on meurt sans se rendre compte que quelqu'un nous tirait dessus (la barre de vie est quasi invisible et notre personnage ne fait même pas un cri de douleur pour indiquer une blessure).

    Pour pallier ce manque de lisibilité, il y a bien de temps à autres un triangle prévu pour indiquer la direction d'un tir ennemi, sauf que dans un triangle équilatéral, il y a trois sommets, on est sensé suivre lequel ? Jouez à Hawken s'il vous plait messieurs les développeurs et vous verrez un indicateur de direction de tir correct ou bien, utilisez le bon vieux cône 3D...

    - Pas (ou très peu ? ) de bonus de dégâts en fonction de la précision : on tire une pleine rafale exactement entre les deux yeux d'un gars qui arrive, lui, il donne juste un coup de pied : c'est celui qui reçoit le coup de pied qui meurt sur le coup... ou alors, toujours après avoir visé entre les deux yeux d'un gars, on se fait one-shooter parce que lui... il tire juste une fois en effleurant la semelle de notre botte gauche (comme après la mort, on a le flash back de l'action du point de vue de celui qui a tiré, on en a la preuve).

    - Un FPS avec des niveaux débloquant des capacités de plus en plus puissantes ? Ce n'est pas l'idée que je me fais d'un jeu joueur contre joueur, surtout dans un FPS. Je suis nostalgique des Quake Wars et autres qui n'avaient que faire des déblocages et des niveaux : tout est débloqué dès le départ pour chaque profession, seul le skill compte. Ici, non seulement un débutant sera perdu, mais en plus, désavantagé matériellement.

    - Enfin, pourquoi ne pas avoir implémenté un mode offline ou solo pour s'entraîner ? En effet, rien que le réglage de la sensibilité de la souris est un casse tête (le mode d'accélération de la souris est beaucoup trop violent même avec la sensibilité minimale). Un mode offline comme dans la plupart des FPS me paraît indispensable, là, l'ennuyant "mode" entraînement ne permet même pas de tester les différents items avant de les utiliser en PvP...

    En résumé, j'ai bien conscience que la note est basse pour un jeu aussi bien fait dans sa mécanique de base, sauf que l'absence de prise en compte de la précision pour le calcul des dégâts est absurde (elle avantage grandement les armes capables de one-shot-sur-le-bout-de-la-semelle) , la médiocrité du son est une erreur technique, c'est aussi le seul jeu où j'ai un problème de synchro verticale, très perturbant (qui empire quand j'utilise le mode "synchro verticale"). Beaucoup de joueurs se plaignent également des déséquilibres. Personnellement, je passe à autre chose...

    PS : J'ai réinstallé UT3 pour comparer la jouabilité... ouf : la souris redevient précise, pas besoin de regarder un triangle qui pointe trois directions pour deviner d'où viennent les tirs (les sons et les effets visuels suffisent) , pas de fil de chaussette en guise de barre de vie... on respire quoi.
    Publié le 15 mars 2014 à 15:21, modifié le 19 mars 2014 à 00:35
    5 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 31 oct. 2008
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu et il y a plus de 12 ans.
    5 personnes sur 5 ont trouvé cette critique utile.
    WolfTeam est un MMO et un FPS gratuit qui m'a beaucoup surpris. Le contrôle et la sensation sont basiquement très proches de ceux de Counter-Strike : Source mais son niveau de customisation des equipements et son gameplay fusil/combat rapproché rappellent GunZ.

    WolfTeam est un FPS/TPS crée par l'équipe de Softnyx (aussi auteurs du célébre MMO Gunbound et de Rakion) où les joueurs peuvent combattre aux armes à feu ou bien se métamorphoser en un loup-garou qui bénéficie d'une plus grande agilité et d'une quantité de vie plus importante pour tuer plus facilement en combat rapproché.

    WolfTeam nécessite tout de même une adresse particulière pour être le meilleur tueur de toutes les parties. Ceux qui ont déjà l'expérience de CS n'auront pas de difficulté tandis que les débutant prendront un peu plus de temps pour s'y faire. En effet, le réalisme provenant des sensations de maniement des armes est très similaire à celui de CS. Il y a notamment le recul du fusil ainsi que sa grande précision lors de ses quelques premières balles mais aussi l'éparpillement et la divergence de celles-ci lorsqu'on maintient la gâchette. On peut noter également la vie relativement courte des personnages qui meurent au bout d'un maximum d'environ 5 balles encaissées sur le corps qui a coutume de rendre Counter-Strike un jeu très dynamique et réaliste et qui, ici, ne manquera pas de reproduire le même effet. Bien entendu, les tirs dans la tête ne prennent pas plus de deux balles, faute de casque.

    Etant moi-même joueur et habitué de Counter-Strike, je me suis senti tout de suite à l'aise lors des premières parties. Il faut noter cependant que la précision des fusils est tout de même plus grande que celle de Counter-Strike ce qui rend le jeu, d'un autre côté, beaucoup plus accessible.

    Cela dit, on peut constater avec un peu de recul que WolfTeam présente des aspects de gameplay assimilables à ceux de GunZ. Il présente un panel d'armement très customisable avec pour seul inconvénient, une période utilisable des objets achetés de 1, 10, 30 ou 90 jours avec un prix qui varie selon la période. On peut définir au total 4 sets d'équipements contenant chacun un fusil principal, un pistolet en arme secondaire et deux grenades différentes, choisissables selon votre nombre de points accumulé en tuant des adversaires durant la partie. On peut par exemple, placer un set avec un fusil à lunette, un autre avec un fusil automatique, et un autre avec un fusil à pompe. On peut notamment choisir les fusils pour leur diverses caractéristiques (précision, puissance, recul, nombre de balles, cadence de tir etc. ) mais aussi acheter des améliorations qui par exemple, diminuent le recul et la précision au détriment du poid et de la puissance de feu en ce qui concerne le silencieux, ou bien ajoutent un petit zoom ou une visée laser à l'arme. C'est cet aspect personnalisable des armes et du mode de jeu personnel du joueur qui rappelle tout d'abord GunZ.

    Dans WolfTeam, le point original est cette capacité du personnage à pouvoir se transformer en un loup-garou féroce en un clin d'oeil. La vue passe alors en troisième personne. Celui-ci n'est capable que de frapper au corps à corps dans un angle de 180° devant lui mais bénéficie d'un bonus de 20 % de vitesse supplémentaire ainsi que 100 points de vie additionnels (en plus des 200 de l'humain) régénérables grâce aux hurlements. Il est aussi capable de courir sur les murs, d'effectuer des sauts plus élevés et ne perd pas de vie en tombant des hauteurs. Grâce à tout cela, le loup-garou gagne un avantage considérable au corps à corps et peut tuer chaque adversaire en seulement deux coups de griffe. En résumé, en loup-garou, le joueur peut se déplacer beaucoup plus aisément et a l'avantage au corps à corps. Cela rappelle beaucoup GunZ qui différencie beaucoup les déplacements et le combat lorsqu'équipé d'armes à feu ou lorsque les sabres sont dégainés.

    Le dernier point notable concerne les différents modes de gameplay, à savoir les modes Deathmatch, Destruction, Conquest, Ex-Conquest et Wolf-Conquest. Le mode Deathmatch oppose 2 equipes qui doivent s'entretuer pour gagner des points et l'équipe qui gagne le plus de point a la fin de la partie ou atteint le score fixé remporte la partie.
    Le mode destruction est exactement similaire à celui de Counter-Strike : une équipe doit planter et faire exploser une bombe dans la zone A ou B pour gagner et l'autre doit la désamorcer pour gagner ; si l'une des deux équipes élimine tous ses adversaires avant que la bombe soit plantée, elle remporte la partie.
    Le mode Conquest rappelle le mode Territory Control de Exteel où il faut s'emparer de la base principale de l'ennemi tout en prenant éventuellement les petites bases du milieu pour renaître plus prêt de l'ennemi, mais ressemble plus au mode Domination de Unreal où il faut s'emparer de toutes les bases adjacentes les unes aux autres jusqu'a avoir une des bases adjacentes de la base primaire de l'ennemi afin de pouvoir lui infliger des dommages et la détruire. Dans WolfTeam, le mode Conquest consiste à s'emparer de toutes les 5 bases à la fois ou de détenir plus que l'équipe adverse à la fin de la partie. Le mode Ex-Conquest différencie les choix entre le les sets d'équipements et les loup-garous mutants qui ont différentes capacités (tel que le camouflage, la vitesse, la puissance, la vitalité et la capacité à pouvoir se protéger des tirs devant soit. On choisit soit les uns soit les autres. Le mode Wolf-Conquest quand à lui, sépare les humains et les loup-garous en deux équipes.

    WolfTeam est un MMO très prometteur sachant qu'il y a déjà beaucoup de serveurs différenciés selon les pays. A la fois dynamique, original et customisable (on notera cependant qu'il est impossible de customiser l'apparence de son personnage hormis ses armes et qu'on ne peut pas le munir d'équipements particuliers tel que des gants différents ou une armure, ce qui permet au moins d'équilibrer les joueurs sur ce point). Il n'est pas graphiquement beau comparé aux jeux actuels mais tourne bien même sur de vieilles machines sans être affreusement laid. Ses différents modes de jeu tous différents les uns des autres sauront tenir haleine aux joueurs qui se lassent vite des gameplays peu variés ou trop répétitifs.
    Publié le 4 août 2008 à 04:39, modifié le 31 oct. 2008 à 11:49
    5 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 15 sept. 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 11 ans.
    1 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    Urban Terror est un jeu excellent ! Pourquoi ?
    -Il est gratuit à 100 % (pas de ItemShop ou autre)
    -Il est open-source
    -Il est multiplateforme (Windows, Linux, Mac)
    -Il fonctionne sur quasiment tous les ordinateurs
    -On peut créer son serveur
    -La communauté est très présente (surtout les Français ; ) )

    Le jeu se base sur un super gameplay où le joueur peux sauter sur les murs, s'agripper aux rebords, faire des glissade.
    Le jeu dispose de 8 modes de jeu
    Les armes sont réalistes et variées : du pistolet Desert Eagle à la mitrailleuse lourde Negev en passant par le lance-grenade.
    Les maps sont très bien faites et très nombreuses (possibilité de créer sa map) , la plupart ont des affiches ou textes en Français ^^.
    L'équipement est lui aussi varié : Casque, gilet par balle, lunettes à vision nocturnes, silencieux...
    Le personnage peut être modifié grâce à de nombreux "funstuff".
    Le jeu peux être complétement configuré par l'utilisateur : commandes, messages radios, "binds" : raccourcis permettant de faire plusieurs actions grâce à un bouton (par exemple dézoomer et recharger... )

    Il faut compter plusieurs mois pour découvrir toutes les facettes du jeu et les astuces.

    Le jeu a environ 1000 serveurs a son actif, un des serveur Français les plus actif est les serveur de Sniper Gaulois. Leur site propose même de visualiser ses stats de façon détaillées.

    Urban Terror est le FPS gratuit multijoueur réaliste. Le gameplay est parfait : à essayer de toute urgence !
    Publié le 13 sept. 2009 à 17:58, modifié le 15 sept. 2009 à 15:45
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 15 mars 2016
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 4 ans.
    1 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    Pour le contexte : j'avais déjà testé les deux week-end de bêta fermée et, n'étant pas fan du PVP, je n'ai pas testé la DarkZone. Je ne me prononcerai donc pas sur ce point.

    Les plus :
    - les graphismes (beaucoup critiqués mais je ne les trouve pas si mal) , avec pas mal de détails ;
    - l'ambiance est bien rendue avec pas mal de détails (fermer les portes de voitures ou exploser les éléments de décors) et plusieurs bâtiments dans lesquels on peut rentrer ;
    - la ville est relativement vivante (du moins aussi vivant que puisse être un monde post-apocalyptique) ;
    - une évolution à un bon rythme, pas trop rapide pour ne pas entacher la durée de vie, et pas trop lente pour ne pas écœurer le joueur ;
    - réaliste mais pas trop : j'entends par là que les headshots font très mal sans pour autant qu'ils ne suffisent à défoncer un boss en un coup ;
    - les bases évolutives avec les différentes ailes à améliorer.

    Les moins : 
    - le système de personnalisation ridicule avec des visages tous plus moches les uns que les autres, on va vite se retrouver avec des clones façon Matrix ;
    - les ennemis se suivent et se ressemblent (encore des clones) ;
    - pour un Tom Clancy, je trouve qu'il manque cruellement d'infiltration (lorsqu'on snipe un ennemi isolé avec un silencieux, le groupe nous saute dessus comme si on avait un panneau "c'est moi qui ai flingué ton pote" sur la tête) ;
    - j'ai appris qu'Ubisoft envisageait des "extensions" payantes ... ça me fait peur : je préfèrerais voir un système de mises à jour gratuites à la GTA, qui dispose pourtant d'un contenu impressionnant et qui coûtait le même prix à sa sortie,  que des "extensions" payantes à la Destiny qui n'apportent finalement pas tant que ça au jeu (mais c'est mon point de vue personnel) ;
    - on peut flinguer les animaux mais pas les pégus qui se baladent en nous insultant ;
    - pas de véhicules ;
    - j'aurais apprécié de pouvoir partager une même base avec quelques amis ;
    - les textures invisibles et autres passages pas si libres que ça : il arrive que vous ne puissiez pas vous mettre à couvert derrière certaines surfaces pourtant suffisamment grandes et il arrive également (un peu trop souvent à mon gout) qu'on ne puisse pas passer par dessus certains obstacles pourtant pas si hauts.

    Pour conclure, je dirais que c'est un bon jeu à l'ambiance bien rendue mais qui pourrait être plus riche en terme de contenu, sans pour autant rendre les joueurs plus pauvres... Ubisoft, ne répétez pas les erreurs d'Activision et inspirez vous plutôt de Rockstar.
    Publié le 15 mars 2016 à 12:44, modifié le 15 mars 2016 à 12:49
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 21 avril 2020
    1 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    Alors que la franchise vidéo-ludique Metro possède un univers riche, grâce à la saga de livres (Metro 2033, Metro 2034 et Metro 2035) dont elle est adaptée, et incroyablement mis en scène, ce deuxième opus reproduit malheureusement les erreurs de son aîné et ne parvient pas à sublimer une saga littéraire de qualité.

    En effet, cette ambiance post-apocalyptique, dans un métro moscovite en proie aux guerres fratricides, où chaque station est synonyme de ville ou d'entités, est un vrai plaisir à parcourir. De surcroît lorsque l'on retrouve des personnages connus, découverts dans le précédent jeu ou dans les livres, et des ennemis dépeints sans concession, ou la justesse des factions n'aura d'égal que la mise en exergue des idées les plus basses de leur idéologie. Enfin, les graphismes, bien qu'un peu « vieillots » à l'heure où j'écris ces lignes, et une volonté de réalisme avec les différents effets visuels mis en scène sur notre masque à gaz, viennent renforcer cette immersion souterraine.

    Malheureusement, toutes ces bonnes notes seront ternies par un gameplay aux fraises. Si le jeu propose quelques séquences bien senties et amusantes, la difficulté quasi inexistante à la fois des phases d'infiltrations -- infiltration très souvent risible et sans cohérence malgré une bonne idée de départ avec la gestion des zones d'ombres -- et des phases plus bourrines, les niveaux en extérieur dispensables tant ils sont pénibles, et une gestion des points de sauvegarde complètement foireuse font de Metro Last Light un jeu sans saveur, plus frustrant par les incohérences de développement que par une supposée difficulté oubliée.
    Publié le 21 avril 2020 à 20:26, modifié le 21 avril 2020 à 20:27
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 3 janv. 2021
    2 personnes sur 3 ont trouvé cette critique utile.
    Le 6 août 2012 Curiosity foulait pour la première fois le sol de Mars, et l'Humanité commençait son expansion à travers le système solaire. 700 ans plus tard notre civilisation est au bord du gouffre. Recroquevillée sur elle-même, l'espèce humaine fait face à son extinction dans une dernière citée habitée sur Terre. Tel est le contexte dans lequel nous plonge Destiny. Les promesses sont nombreuses au travers de ces quelques lignes. Qu'est-ce qui peut motiver une si rapide expansion dans les étoiles, à l'heure où les enjeux spatiaux sont relégués loin derrière nos problèmes économiques ? Quelles furent les déclencheurs ? Comment s'est organisé la société autour de ces nouveaux enjeux ? A quoi s'est heurtée l'humanité durant son voyage ? Autant de questions que le fan de science-fiction peut s'attendre à voir traiter. Avec un budget pharaonique d'un demi-milliard (en comparaison, GTA V et le film Avatar avaient l'un comme l'autre deux fois moins de ressources financières) , le projet du studio Bungie, créateur de Halo, édité par Activision Blizzard avait les moyens de créer un univers incroyable.

    Force est de constater que de ce côté le jeu n'ose répondre à aucune de ces interrogations, en livrant une histoire quasi-inexistante et largement entrecoupée par des séquences de gameplay très - trop - longues lorsqu'on les ramène au ratio temps d'histoire/temps de gameplay. Face à cette première désillusion, j'ai persévéré dans ce monde en espérant être émerveillé lors de mon voyage. Outil formidable d'exploration du présent et de spéculation sur l'avenir, la science-fiction est une porte vers la réflexion et/ou le rêve. Si Destiny se refuse à traiter des questions politiques et sociétales que le genre propose habituellement en livre ou au cinéma, je vais bien trouver du réconfort avec la découverte des planètes de notre système solaire. Mais là encore mon aventure se révélera être appauvrie par l'absence d'innovation. De la Lune avec son ancienne station minière, en passant par Mars et ses structures presque humaines, jusqu'à Vénus et ses ruines superbes mais linéaires ; les environnements de Destiny ne parviennent jamais à me provoquer un sentiment d'émerveillement. Propres visuellement, ceux-ci se bornent à me proposer une recette maîtrisée mais déjà bien éculée. Le bestiaire non plus ne s'éloigne pas du conformisme dont fait preuve la direction artistique. Pire même, certaines factions semblent tout droit sortie d'un film de Luc Besson (certaines entités de la Cabale ne sont pas loin de rappeler le Cinquième Elément) .

    Las, l'expérience aurait pu se conclure par un somptueux échec s'il n'y avait pas le gameplay pour sauver l'honneur du titre. Fort de ses années d'expériences sur Halo, le studio en reprend l'essence en l'agrémentant d'un aspect coopératif. A des années lumières du MMOFPS avec ses cartes instanciées (conséquence probable de la limite des consoles de l'époque) , Destiny propose néanmoins de croiser de parfaits inconnus dans les terres désolées comme dans les lieux de repos, ainsi qu'une large gamme de contenu pour un groupe d'ami désireux de vivre une aventure commune. Mieux, les raids, qui se décomposent en plusieurs étapes avec une strat propre à chacune d'elle et des patterns à apprendre, dont la difficulté va crescendo, jouables à 6 joueurs, sont aussi exigeants qu'amusants. A cette déconvenue près que les nombreux glitchs viennent en gâcher l'aspect concurrentiel, et que la course à l'équipement ne plaira qu'aux amoureux du grind hardcore.


    « Nous voulons que les gens perçoivent l'univers de Destiny au même titre que celui du Seigneur des Anneaux, Harry Potter ou Star Wars. »
    Pete Parsons, directeur de studio chez Bungie
    Finalement, cette phrase prononcée en 2013 résume peut-être à elle seule l'échec d'un studio qui n'aura pas su atteindre ses ambitions. Pire même. Au regard de l'absence d'innovation véritable dans la création de l'univers et d'un gameplay qui s'appuie sur des mécaniques créées depuis longtemps, la proposition de Destiny premier du nom ne me semble pas correspondre à l'idée que l'on se fait d'un jeu disposant d'un demi-milliard de dollars pour sa conception. Quant à savoir d'où cet échec tire sa genèse, il est probable que nous n'en aurons jamais les tenants et aboutissements. Néanmoins, si l'histoire démontre des tensions entre le studio & l'éditeur (on se souvient notamment du différent entre Marty O'Donnell, compositeur historique du studio siégeant au conseil d'administration,  et Activision lors de l'E3 2013 se soldant par le licenciement de celui-ci) , c'est à Bungie lui-même et à son incapacité à régler les dissensions avec ses écrivains que l'on doit la pauvreté du scénario et une si mauvaise conception de l'histoire. Entendons-nous bien, le jeu de Bungie oscille entre le moyen et le très bon et certaines de mes 600 heures passées dessus ont été géniales, mais l'on ne peut que regretter un classicisme trop visible. D'autant plus que le studio avait toutes les cartes en main pour faire de Destiny une œuvre de référence du genre, et le début d'une franchise à succès.
    Publié le 2 janv. 2021 à 14:56, modifié le 3 janv. 2021 à 12:29
    2 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 30 juin 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 11 ans.
    1 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    J'ai découvert ce jeu à cause d'un ami, qui m'a proposé de jouer avec lui.
    Je le télécharge en très peu de temps, il est tout petit.
    Je me connecte enfin et je suis assez choqué par les graphismes vieillots, pale, les effets graphisme avec 3 polygones.
    Bref je sent que je vais pas rester longtemps, à jouer à ce jeu.
    Je comprend petit à petit à medic, changer d'arme, changer de pseudo, d'équipement.
    Je suis enfin paré à jouer.
    Je précise que j'ai pas mal l'habitude des fps mais la je me fais atomiser, et je voie des ennemies sauter et courir à la vitesse de l'éclair.
    Et oui l'énorme différence avec les autres fps c'est qu'on peut "jumper" à la vitesse de l'éclair" (il reprend les caractéristiques de son grand frère quake) , par exemple avec de l'entrainement, vous pourrez en quelques seconde parcourir l'équivalent d'une centaine de mètre.
    Bon je vais résumez tout ça pour que tout le monde comprenne.

    Mes points négatifs :

    - Pas de points d'expérience comme on peut le voir sur certains jeu, c'est à dire qu'il n'y a pas de grade.
    - Des graphismes un peu dépassé, mais c'est aussi ça le charme de ce jeu.
    - Pas énormément d'arme mais tout les types de joueurs sont représentés (rusher (lr300) , sniper (sr8, psg1) , camper (g36) , cutter, bourrin (negev) , ect...
    - Pas de lean (se pencher) ce qui limite le camp et pas de viseur sur toute les armes.

    - Pas de système de clan, obligé de faire un tag.


    Mes points positifs :

    - Disponible sous linux, window, Mac et même eepc.
    - Le jeu est entièrement paramétrable : couleur et forme du viseur, nombre de degrés, personnalisation des personnages (funstuff) , des maps (créer sa map avec radian) , les touches bien entendu, et même des bind de radio et d'action (comme jeter le kevlar, changer d'arme, envoyer un message avec ses vies, sa localisations tout est modifiable à souhait.
    - Les serveurs sont très variés et des stats peuvent y être ajouté (hit, tk, streak, maxi kill) , et même des réponse automatique (par exemple si on écrit "lag" le both du serveur qui a été configurer peut répondre "c'est toi le lag").
    - Des boths classiques c'est à dire des joueurs ordinateurs peuvent être ajouter et joués contre des vrais joueurs, mais ils sont trop fort et vous vous ferez massacrez.
    - Une ambiance chaleureuse et une communauté très actif, notamment les clans. (train, war, pickup, acro-sport)
    - Des tonnes de compétitions voit le jour et motive encore plus les joueurs, on joue contre des européens des japonnais, des américain, des polonais.
    Il y a une dizaine de division pour vous dire.
    - plusieurs mode d'arme : semi-auto, auto, burst, spam.
    On peut interragir assez basiquement avec l'environement : ouvrir porte, casser fenêtre,
    - Les jumps qui change des fps, "tirer-cacher", des cartes sont d'ailleurs faites juste pour franchir des obstacles en jumpant : c'est parfois très complexe.
    - Le nombre de cartes est hallucinant je n'est pas encore vu toute les cartes alors que ça fait plus de 6 mois que je joue, très souvent de nouvelles cartes sont crées (même si les plus jouées sont celles officielles).
    - un jeu très tactique avec plein de mode de jeu différents :
    Flag, équipe survivante (attendre que tout le monde soit mort pour ressusciter) , équipe avec points (ressuscite directement) , bombe, chacun pour soit, les autres modes que ne cite pas sont peu joués, et pas très intéressants.
    - des cartes parfois de plus d'un kilomètre de long.

    Pour conclure je dirait que je n'est encore jamais vue un fps aussi bien conçu en thermes de game-play, d'optimisation, de contenu et de jeu en équipe.
    Merci frozen sand pour ce magnifique jeu, qui malgré certain diront que ces graphismes semble dépassé, n'est en fait que la partie émergé de l'iceberg, une bombe se cache en dessous !
    Tout les fps devrait prendre exemple sur ce jeu, au lieu de sortir des jeux superbement graphiquement, mais sinon rien d'innovant.
    Publié le 25 juin 2009 à 21:12, modifié le 30 juin 2009 à 12:28
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 12 déc. 2015
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    1 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de Miraj Miraj
    J'ai passé plus d'une semaine à tester ce jeu dont tout le monde parle.

    Étant déjà un habitué de la franchise de Call of Duty (j'ai joué à Black Ops, Black Ops 2, Mordern Warfard 2 et 3, Advanced Warfard) , je m'attendais à de la qualité de la part d'Activision (qui nous a toujours donné du contenu correct dans l'ensemble) , et je n'est pas été déçu sur ce coup là.
    Black Ops 3 est, contrairement à ce que l'on peut penser, bien différent de ses deux petits frères, BO1 et BO2 (qui étaient déjà très bons) . Les nouvelles maps sont originales et assez grandes, on aurait pu s'attendre à se lasser de Nuketown et pourtant, le remake de cette map est très réussi. Les graphismes, dans leur ensemble, sont réussis également. Le mode online n'est pas mal. Le mode campagne (que je ne trouvais pas terrible dans les versions précédentes) est très bon car il a une meilleur durée de vie que dans les versions précédentes. Il n'y a rien de particulier à dire sur le mode Zombi, il est bien. Le seul point négatif est que le mode campagne et de nombreux autres éléments ne sont pas disponibles pour les utilisateurs de PS3 et Xbox 360.
    Ma conclusion est que Call of Duty - Black Ops 3 est un très bon FPS pour les consoles next-gen.
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 4 déc. 2019
    1 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    Par Tofoufoux
    Après maintenant plusieurs années de jeu, et ayant expérimentés les modes compétitifs, classiques, et détente, je ne vois pas le jeu vieillir.
    Avant de détailler mon avis sur le jeu, je tiens à noter que je ne me suis pas intéressé au jeu à un niveau compétitif élevé.


    Un jeu actuel, malgré son ancienneté

    Conscient d'avoir rejoint la communauté très tardivement, je suis agréablement surpris de voir que les développeurs continuent après des années d'implanter de nouveaux modes de jeux comme le mode Blacksite il y a peu. C'est sans doute ce genre d'ajouts qui fait la force du jeu, offrant un contenu neuf aux joueurs et à la communauté, permettant de continuer à jouer sans se lasser.
    On a vu que Valve, par le biais de Counter-Strike: Global Offensive a su satisfaire l'ensemble des profils de joueurs. Ainsi le joueur plus casual, trouvera son plaisir sur les modes standards ou détente comme Démolition, ou Sniper Volant ; tandis que le joueur adepte du tryhard cherchera à améliorer son rang.

    CS GO reste encore aujourd'hui un des jeux phares de la scène e-sport, référent du FPS PC, et ne démérite pas ce statut. On continue de voir des compétitions lors de grands événements, l'audience reste encore largement présente, que demander de plus pour voir un jeu perdurer à travers les années ?

    Je reste cependant curieux de voir comment peut évoluer la licence qui malgré son âme encore bien ancrée, devra sans doute, dans les prochaines années se renouveler.

    Avis aux plus réticents qui n'ont pas encore eu la joie de tester ce jeu, sachez qu'on le trouve pour moins de 10 euros sur des sites tiers, mais aussi en solde sur le Steam Store, et qu'il serait dommage de passer à côté de ce jeu. Un must-have pour les fans de FPS sur PC.
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 13 mars 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu et il y a plus de 11 ans.
    3 personnes sur 4 ont trouvé cette critique utile.
    Par crokdent
    Ce jeu est vraiment super, les graphisme sont bien faits, il y a plusieurs choix d'arme (lance flamme, bazooka, bombe, pistolet, couteaux, sniper, fusil a pompe, armes spéciales... ). Il y a aussi des items de loup où dans une différente partie (ex conquest, wolf conquest) on peut se transformer en autre loup garou que celui choisis car il y a différentes sortes de loup garou et de map, il y a des tatouages pour augmenter la puissance la vie... mais ceux là ne sont accessibles qu'à ceux qui ont un abonnement.

    La mania biliter est vraiment bien et le fait de pouvoir se transformer en loup est très bien pensé. Il y a aussi des prides où on peut faire des pride battle. C'est bien aussi car soit on est fort (e) au jeu de tir soit on l'est pas il y a quand même des rangs mais on peut avoir un faible rang mais quand même être fort donc le rang n'a pas du tout d'importance.

    Mais j'ai mis 9 / 10 car il y a quelques bugs, glisheurs, hackers, etc. et il n'y a presque jamais d'event et ça c'est chiant. Il n'y a pas assez de maps (je sais que c'est dur de créer une map). Je vous conseille beaucoup ce jeu il y a un téléchargement et il y a une inscription.
    Publié le 7 mars 2009 à 17:08, modifié le 13 mars 2009 à 23:25
    3 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 13 mai 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 8 ans.
    Je ne suis pas un grand joueur de ce genre de jeux, celui sur lequel j'ai passé du temps en multi est Modern Warfare et je suis très loin d'être un bon joueur tant le niveau des joueurs est élevé sur ce jeu. He ben là, c'est pareil, y a du gros niveau, des mecs qui vous shootent de vous savez pas où, ça va vite, très vite, mais c'est fun, complètement barré.

    1-- L'idée de l'univers. Des persos qui se déguisent en pseudo Batman ou pseudo Joke.
    2-- La personnalisation des persos que l'on peut faire au fur et à mesure en gagnant des jetons costume.
    3-- Les gadgets, bottes à ressorts, grappin à moulinet, et j'en passe...
    4-- Les armes sont banales, ça va du fusil à pompe en passant par le fusil d'assaut le lance roquette, le pistolet mitrailleur et j'en passe encore.
    5-- Les graphismes sont très bons, je trouve, les maps sympas, il doit y en avoir six de mémoire...
    6-- Système de création de cartes de visite que votre victime lira quand elle trépassera par vos soins.
    7-- On peut choisir sa voix, sa phrase de dédicace.

    Je pourrais allonger la liste mais je vais m'arrêter là...
    Bref un jeu sur lequel passer une bonne heure est un vrai plaisir.
  • 20 janv. 2013
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 7 ans.
    Un jeu époustouflant, tant de par la liberté qu'il offre au niveau des déplacements que par ses graphismes.
    Il faut également saluer les innovations par rapport aux FPS classiques tels que le système de crafting du matériel, les quêtes annexes ou la chasse.
    L'équipement est varié et tous les styles de jeu se plairont à dégommer du pirate.

    En revanche, la quête principale méritait d'être plus poussée : les personnages sont trop peu exploités et l'histoire dans son ensemble est trop courte (comptez moins de 20 heures en mode difficile).
    Un mode difficile, d'ailleurs, qui reste trop facile. On peut saluer l'IA qui fait mieux que le médiocre Hitman, mais reste toutefois largement en deçà des Metal Gear.
    La capture des camps ou des tours est trop répétitive. Une lacune que comble en partie les quêtes venant après leur capture. Nous aurions tout de même aimé un peu d'originalité ça et là dans les combats.
    Les bugs sont pratiquement absents en solo, mais ne vous aventurez pas du coté du multi : catastrophique. Far Cry rejoint la lignée des jeux récents qui sont sortis sans être achevés (pour le multi tout du moins).

    Pour conclure, un solo globalement bon, et un multi qui semble voué à disparaître, sauf mise à jour conséquente de la part d'Ubisoft.
    Publié le 20 janv. 2013 à 17:45, modifié le 20 janv. 2013 à 17:48
  • 3 janv. 2010
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 11 ans.
    Team Fortress 2 est un excellent jeu multi.

    Les plus :
    + graphismes très colorés, personnages au design assez cartoon : ça change et ça rend super bien. De même, les décors (surtout extérieurs) sont magnifiques de simplicité et de rendu
    + classes très différentes et complémentaires, nous poussant à jouer en équipe pour profiter de chacun. Contre chaque classe il y a des façons de se battre, le gameplay est très riche.
    + assez bien équilibré, les rares armes abusées ont étées nerfées depuis.
    + sons géniaux, ambiance presque festive
    + pas cher et pas d'abonnement
    + bon suivi de Valve même si les update sont au compte-goutte, le jeu n'est pas délaissé par son créateur comme d'autres...
    + forte communauté. Et donc beaucoup d'équipes à rejoindre, de map à télécharger, de skins graphiques à adopter...

    Les moins :
    - Trop de bugs dans la gestion des dégats de zone. Le talent n'est pas toujours récompensé.
    - maps pas toutes intéressantes
    - assez lent si cartes ou respawn mal configuré
    Publié le 3 janv. 2010 à 14:47, modifié le 3 janv. 2010 à 20:39
  • 2 févr. 2011
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 9 ans.
    Par Aevir
    Innovant, très bien foutu, il propose une idée du jeu en ligne nouvelle, au delà de l'affrontement "humain" vs "alien", c'est une confrontation de genre "fps" vs "str".

    Le shop permet d'acheter avec une monnaie que l'on achète via de l'argent réel, mais tous les objets peuvent être acheter également avec des golds que l'on récupère dans le jeu. Sans compter le "drop" à la fin de chaque partie vous gagner des box plus ou moins rare qui contiennent du stuff.

    De nombreuses stratégies que ce soit chez les humains comme chez les bugs, un système de niveau (grade) qui permet d'accéder à de nouvelles armures. Un Power Hour tous les week end qui donne un xp rate augmenté, d'ailleurs ce dernier augmente plus on joue (et retombe à zéro dès qu'on quitte le jeu).

    Il y a également un système de commerce entre joueurs afin de trouver des armures, armes et "eggs". Très bien fait qui est très utilisé par la communauté.

    Le seul bémol est le manque de joueurs la semaine, cependant l'équipe est motivé à faire venir plus de monde, et une communauté francophone voit le jour avec un site (battleswarm. fr).
  • Afficher les critiques suivantes