The Division est le meilleur lancement pour un jeu Ubisoft

Ubisoft a indiqué hier que The Division était le meilleur démarrage pour l'éditeur.

Ubisoft est dans une situation délicate, en raison des menaces d'OPA que fait peser Vivendi. Cependant, voici une nouvelle qui a dû faire plaisir à l'éditeur : The Division constitue le meilleur lancement historique d'un jeu Ubisoft, devant les franchises Assassin's Creed et Watch_Dogs.

The Division est le meilleur lancement pour un jeu Ubisoft

De l'art du marketing

Ce résultat, aussi impressionnant soit-il, n'est pas une surprise. Il confirme les capacités d'Ubisoft en terme de lancement de nouvelles licences. Petit historique.

Tom Clancy's The Division, de son nom complet, a été dévoilé durant la conférence E3 d'Ubisoft en juin 2013. Comme Watch Dogs un an plus tôt, le titre de Massive Entertainment a profité de cet évènement pour immédiatement marquer les joueurs. En effet, en dévoilant son titre lors de l'évènement le plus médiatique de l'industrie du jeu vidéo, durant une conférence suivie en direct par des milliers de personnes, Ubisoft s'est assuré que son titre soit immédiatement et massivement évoqué, tant par les journalistes que les joueurs. Une fois la hype créée, il ne restait qu'à l'entretenir, ce qui a été garanti par une présence régulière lors des principales conférences de l'année, qu'il s'agisse de celles d'Ubisoft ou de Microsoft, avec qui un partenariat commercial a été noué pour ce titre.

Cependant, le développement de l'attente entourant ce titre ne s'est pas limité à quelques trailers. Comme Actvision pour Destiny il y a deux ans, Ubisoft a fait le choix de donner un accès anticipé aux joueurs afin qu'ils puissent se forger leur avis sur le titre. Cela a été fait en trois temps : tout d'abord, une alpha fermée sur Xbox One, du 09 au 12 décembre 2015. Ensuite, une bêta fermée sur Xbox One, PC et PS4 du 28 au 31 janvier. Enfin, une bêta ouverte sur ces trois supports du 18 au 21 février. Cet ultime accès anticipé avait pour particularité d'offrir une récompense spéciale dans la version finale du jeu à ceux s'y essayant à cette occasion, afin de pousser tous les joueurs intéressés à franchir le pas.

Cette stratégie a été un succès, puisque l'ultime bêta a réuni plus de 6.4 millions de joueurs. Ceci s'explique par deux raisons. En premier lieu, l'augmentation progressive du nombre de joueurs permet de faire grimper l'attente. En effet, les premières personnes ayant accès au titre partagent leurs impressions, ce qui donne envie aux autres de s'essayer à leur tour au jeu. Le fait de limiter cet accès à quelques jours donne une impression de rareté pour les joueurs, qui sont donc de plus en plus nombreux à chaque nouvelle ouverture.  Deuxièmement, ces trois accès anticipés sont espacés d'un mois environ les uns des autres. Ce timing est étudié : il permet aux joueurs de partager leurs impressions et de ne pas se lasser du titre avant sa sortie. De plus, il garantit une présence médiatique constante au jeu, puisque chaque mois un nouvel évènement lui permet de parler à nouveau de lui.

Enfin, ultime étape de ce processus marketing, une communication organisée autour de l'univers du jeu. Comme pour Watch Dogs, des Youtubbers influents ont été engagés pour produire des vidéos en lien avec l'univers du jeu. Aucune image du jeu n'est ici montrée, mais cela permet une publicité indirecte pour le titre, en insistant sur ses caractéristiques principales dans une oeuvre fictionnelle. Dans le même sens, Ubisoft a également mis en ligne un "simulateur de crise virtuel" afin de permettre au public de s'immerger davantage encore dans les enjeux de The Division.

Trailers, bêta et construction d'un univers fictionnel sont donc les éléments déterminants du lancement réussi de The Division. Une composante est cependant absente : les tests de journaliste. Ainsi, les premiers d'entre eux ne sont arrivés que jeudi 10 mars, deux jours après le lancement record du titre. La raison de ce retard, c'est que les journalistes n'ont pu accéder au jeu qu'à partir de lundi 14h00. Officiellement, cette attente est liée au fait qu'il était impossible d'accéder au jeu avant le lancement des serveurs. Cependant, il est courant que dans ce genre de cas un serveur spécialement dédié à la presse soit mis en place. Si Ubisoft ne l'a pas fait, c'est pour éviter une mauvaise presse précédant le lancement de son jeu. Non pas qu'ils étaient inquiets à ce titre ; le metascore de The Division sur PS4 est actuellement de 91, ce qui est une excellente note. La raison de cette prudence, c'est probablement qu'Ubisoft n'était pas certain de pouvoir prévoir la réaction des journalistes. Il s'agissait d'un aléa, que l'éditeur a préféré retarder.

Et en nombre de copies, cela donne quoi ?

De même, si Ubisoft insiste sur le lancement record du jeu, aucun chiffre de vente n'a été révélé. Pour l'heure, il n'est possible que d'extrapoler : puisque le communiqué n'évoque pas le "meilleur lancement pour une nouvelle licence", c'est probablement que Destiny est toujours devant sur ce plan. Le lancement de The Division se situe donc entre Destiny et Watch Dogs... sauf que concernant ces deux jeux non plus, nous ne possédons pas de chiffres précis. Pour le second, on sait juste que 8 millions d'unités ont été distribuées entre le lancement et le 30 juin 2014, mais cela englobe une période d'un peu plus d'un mois, alors que pour The Division il n'est ici question que de 24 heures. Pour obtenir de plus amples informations concernant les ventes du jeu, il faudra attendre les communiqués officiels des instituts chargés d'évaluer les ventes de jeu (NPD, GFK, Famitsu). Rendez-vous lundi matin pour les premiers chiffres, ceux du Royaume-Uni. Il est également possible d'espérer qu'Ubisoft donner quelques chiffres à ce sujet lors de leur bilan financier annuel, qui sera évoqué en avril.

Néanmoins, c'est dans tous les cas une performance importante pour l'éditeur. En effet, contrairement à Watch Dogs, The Division est un jeu en ligne, qu'Ubisoft espère faire vivre durant plusieurs années, en alternant entre mises à jour gratuites et contenus payants. Si c'est un succès, cela devrait permettre au jeu de se vendre sur la durée et d'augmenter encore son nombre de joueurs.

Cela confirme en outre la bonne forme du catalogue de l'éditeur ainsi que sa capacité à lancer de nouvelles licences. Il n'y aura pas d'Assassin's Creed en 2016 ? Ce n'est pas grave, car d'autres titres seront présents. Ghost Recon et For Honor, les nouvelles licences Ubisoft attendues durant le prochain exercice fiscal, essayeront de suivre les traces laissées par The Crew, Watch Dogs et The Division. Cela semble plutôt bien parti.

Réactions (196)


Que pensez-vous de The Division ?

18 aiment, 15 pas.
Note moyenne : (33 évaluations | 0 critique)
5,3 / 10 - Moyen

25 joliens y jouent, 35 y ont joué.