Des nouvelles d'Anthem et de la situation de BioWare

Annoncé l'année dernière lors de l'E3, Anthem est le prochain projet d'envergure de Bioware et Electronic Arts. Le projet suscite des espoirs mais aussi des interrogations et la façon dont le jeu sera reçu par les joueurs sera sans doute déterminante pour l'avenir du studio.

On sait qu'Anthem est l'actuel gros projet de Bioware et que son éditeur, Electronic Arts, a de grandes ambitions pour son nouveau « jeu service ». Après enquête et sur la bases des confidences d'une demi-douzaine de développeurs, Kotaku a publié un article aux allures d'état des lieux. En voici un résumé.

Anthem Hero

Nous le savions, une grande partie des équipes de Bioware, le studio notamment responsable de Mass Effect Andromeda, avaient été réaffectées sur Anthem, le prochain projet du développeur. Et en effet, il est le centre de grandes ambitions et attentions, mais la situation semble un peu plus complexe qu'imaginé.

Pour commencer, la fenêtre de lancement initialement prévue pour l'automne 2018 était « irréalisable » selon une source rapportée par Kotaku. Les dates exactes ne sont pas fixées, et les équipes de développement doivent penser aux phases de tests, aux correctifs et ajouts de contenus. Néanmoins, il est peu probable que le jeu sorte après la clôture de l'exercice fiscal 2019 d'Electronic Arts, soit fin mars 2019.

Il est courant que Bioware recrute du personnel pour la dernière année de développement d'un titre. Ce fut le cas pour Mass Effect Andromeda et Star Wars The Old Republic. Mais pour Anthem, première nouvelle franchise du studio depuis huit ans, première incursion d'EA dans l'univers des shooters online et multijoueurs sur le modèle de Destiny, les choses semblent un peu différentes. Pour le personnel de Bioware, les enjeux sont plus élevés que jamais. Et selon un développeur, si Anthem ne répond pas aux attentes d'Electronic Arts, Bioware pourrait être amené à changer, surtout après la déception de Mass Effect Andromeda.

En développement depuis 2012, Anthem fut l'objet de diverses critiques et rumeurs. Mais certains vétérans du développement ont souligné le fait que le développement de nouvelles grosses franchises peuvent avoir des phases de gestation assez longues. De même, les phases de pré-production peuvent aussi s'étirer. On se souvient aussi de ces rumeurs, en 2014 et 2015, sur les difficultés rencontrées par le développement du jeu, notamment liées au moteur Frostbyte mal adapté aux RPG (on pourrait néanmoins répondre que les équipes de Dragon Age Inquisition ont assez bien réussi à se débrouiller).

Mais il semble qu'au cours de l'année dernière, alors que Bioware affectait de plus en plus de monde sur le projet, le développement du jeu s'est amélioré. Selon des sources internes, le jeu semble avoir été replacé sur de bons rails.

Bioware a également eu à procéder à quelques changements majeurs durant l'année passée.

Dragon Age 4 (nom de code Joplin) a été rebooté. Selon des sources, le jeu manquait d'éléments "Live" (faut-il comprendre « micro-transactions » ?). Selon ces mêmes sources, le jeu serait focalisé sur les personnages et l'histoire. Casey Hudson (directeur de Bioware) est intervenu sur Twitter quelques temps après la parution de l'article pour préciser les choses. Il serait question de concevoir un jeu où la narration continue au-delà de l'histoire principale (ndlr : ce n'est pas incompatible avec la notion de DLC).

Il fut également question de la fin de Star Wars The Old Républic, mais le sujet serait encore en discussions.

Selon les sources de Kotaku, les studios d'Edmonton et d'Austin seraient aujourd'hui focalisés sur Anthem, et il resterait peu de petites équipes sur les autres jeux du studio. Ce qui laisse penser que les ajouts du MMO pourraient être réduits, au moins jusqu'à la sortie d'Anthem, et que le prochain Dragon Age va prendre du temps à sortir. Mark Darrah, producteur exécutif et berger de la franchise Dragon Age, récemment passé sur Anthem, a tout de même affirmé sur Twitter, après l'article, que des équipes sont à pied d'oeuvre sur les deux franchises.

L'année 2017 fut tout de même difficile pour le studio. Il y a eu divers remaniements et renforts d'équipes, des fermetures de studio suite à l'échec de Mass Effect Andromeda, et des changements de dirigeants (Aaryn Flynn, chef du studio BioWare, a quitté son poste pour être remplacé par Casey Hudson). Cela a forcement un impact sur le moral des troupes. En novembre, la polémique qui découla de Battlefront II, de ses Loot Boxes et des micro-transactions a ébranlé l'industrie du jeu vidéo. Cela a poussé de nombreux grands studios à revoir leurs plans, dont Bioware. Bien que la présence micro-transactions ou non ne soit pas encore arrêtée pour Anthem (ils pourraient s'agir de contenu purement cosmétiques), cela a laissé quelques développeurs sur le bord.

Dans la même période, les développeurs d'Anthem ont aussi constaté la colère des joueurs sur l'état de Destiny 2, son manque de contenu, la mauvaise communication du studio Bungie (et Bioware est confronté à ce même reproche), ou encore la répétition des erreurs du premier Destiny dans Destiny 2. Alors que des jeux multijoueurs comme Destiny, The Division ou encore Diablo III ont dû faire face à des problèmes similaires, les développeurs d'Anthem redoutent eux aussi de devoir faire face aux mêmes types de difficultés.

Le studio redoute également une atmosphère « toxique » qui se développe sur les réseaux sociaux, notamment véhiculée par certains youtubers influents. Selon deux sources anonymes ayant travaillé sur Anthem et dont les propos sont rapportés par Kotaku, le studio s'inquiète notamment de la désinformation ou de la rhétorique négative entourant Electronic Arts, et plus globalement le manque de nuance ou les propos caricaturaux de certains influenceurs, prompts à « assimiler les grands groupes aux méchants des films Disney ». Pour les salariés du groupe, l'éditeur n'est pas un monstre froid -- c'est « certes une entreprise complexe qui, oui, se préoccupe de générer des bénéfices pour ses actionnaires, mais aussi un structure qui soutient nombre de développeurs, de façon très concrète ou moins tangible ».

L'article se conclut en considérant que les fans de Bioware ont des raisons d'espérer. Le personnel d'Anthem fait preuve d'une certaine transparence et de de dialogue, et le directeur technique Brenon Holmes échange régulièrement avec les joueurs sur Reddit, pour répondre aux questions et partager des informations sur le jeu. Un point semble néanmoins certain : une vraie pression pèse sur Bioware et le studio est condamné à réussir Anthem.

Source : http://www.kotaku.co.uk/2018/01/24/bioware-doubles-down-on-anthem-as-pressure-mounts

Réactions (90)


Que pensez-vous de Anthem ?

5 aiment, 5 pas.
Note moyenne : (10 évaluations | 0 critique)
5,0 / 10 - Intéressant